Publication FNEGE

Regards croisés sur les IA Génératives dans l’Enseignement Supérieur en Gestion : Panorama des pratiques et perspectives

Type : Études
Année de publication : 2024
Auteur(s) : GOUDEY Alain, LOUPIAC Philippine, QUINIO Bernard

Contexte et enjeux
L’année 2023 a marqué des avancées majeures dans le domaine des intelligences artificielles génératives (IAG), transformant en profondeur les méthodes pédagogiques et les outils éducatifs. Le développement rapide de technologies telles que ChatGPT, intégrée par Microsoft dans Bing, et le lancement de GPT-4 par OpenAI, ont eu un impact significatif sur l’enseignement supérieur. Les préoccupations réglementaires et éthiques ont également émergé, avec des débats sur la protection de la vie privée, la désinformation et la sécurité des données.

Objectifs de l’étude
L’étude menée par la FNEGE vise deux principaux objectifs :
1. Dresser un état des lieux des pratiques actuelles liées aux IAG dans l’enseignement supérieur en gestion.
2. Proposer des pistes de réflexion pour une adoption critique, positive, éthique et rigoureuse des IAG par les étudiants et les professeurs.

Méthodologie
Le présent document relate les résultats de l’enquête quantitative réalisée sous forme de questionnaire diffusée à grande échelle auprès de professeurs, étudiants en gestion, et directeurs d’établissement. L’enquête a été conduite au premier trimestre 2024 et a recueilli les réponses de 668 étudiants, 204 professeurs et 29 directeurs.

Résultats clés
Les résultats montrent des différences significatives entre les étudiants et les professeurs en matière d’adoption des IAG :

  • Étudiants : 45% utilisent les IAG régulièrement ou très fréquemment, 50% les ont utilisées pour moins d’un quart de leurs devoirs. Seuls 12% les ont utilisées pour plus de trois-quart des travaux. Et 7% ne les utilisent jamais.
  • Professeurs : 44% n’utilisent jamais ou très rarement les IAG, seuls 6% les utilisent très fréquemment.

Les outils les plus utilisés incluent ChatGPT gratuit, utilisé par 89% des professeurs et 94% des étudiants. Autant dire qu’aucune des deux
populations ne connaît les réelles capacités des modèles les plus actuels (Claude 3 Opus, Mistral Large, Ultra 1.0 Google Gemini ou ChatGPT 4o). Les versions payantes de ChatGPT sont utilisées par 27% des professeurs et 19% des étudiants, ainsi que d’autres outils comme DALL-E (utilisé par environ 25% des étudiants et des professeurs) et Midjourney (environ 20% pour chaque profil), sont moins couramment utilisés. Les autres IAG, telles que Quillbot, Perplexity, Claude (Anthropic) ou Stable Diffusion ne rassemblent qu’une petite proportion de nos échantillons (moins de 10%).

Partager :

Membre du réseau FNEGE

18 juillet 2024

[Webinaire] « Regards croisés sur les IA Génératives dans l’Enseignement Supérieur en Gestion : panorama des pratiques et perspectives »

Actualités Réseau

18 juillet 2024

Management en Séries – Saison 3

18 juillet 2024

10ème colloque de l’ARIMHE

Abonnez-vous à notre newsletter !

(*) Champs obligatoires